• Imprimer
Projets

Cité de la gastronomie Paris-Rungis

La future Cité de la gastronomie à Rungis

Le projet ?

Le projet de Cité de la Gastronomie Paris-Rungis a été retenu dans le cadre du réseau de « Cités de la gastronomie » valorisant l'inscription du « repas gastronomique des français » au patrimoine immatériel de l'humanité par l'UNESCO.

Quatre villes, Dijon, Lyon, Paris-Rungis et Tours, vont unir leurs compétences et mettre en commun leurs énergies pour assurer une mise en valeur du patrimoine gastronomique et favoriser sa transmission.

Un nouvel équipement métropolitain :

Mêlant culture, formation, tourisme, affaires et vie quotidienne, la future Cité de la gastronomie offrira à la région un lieu nouveau à la fois tradictionnel et innovant pour les habitants, les visiteurs et les touristes. Chacun pourra y venir et revenir pour gôuter, tester, apprendre ou tout simplement partager les produits, les saveurs, les savoirs. Consultez la plaquette du projet.

C’est un véritable quartier de la gastronomie qui sera créé comprenant trois grands pôles :

  • Cultures et découvertes : pensé autour d’un centre d’interprétation et d’expérimentations avec médiathèque et espaces d’exposition (cuisines, ateliers, laboratoires)
  • Ressources et formation : autour des thématiques de la gastronomie et de la restauration ;
  • Restauration/commerces/activités : avec un projet de halle de produits frais mettant à disposition du grand public les produits du MIN, des restaurants (brasseries, bars du marché et restaurants gastronomiques), des hôtels, le tout relié par des jardins gastronomiques.

Photo poles cité gastronomie rungis tourisme val de marne Paris 94

Nouveau lieu touristique, dans un département fortement investi dans la culture « du faire ensemble » et qui développe aussi bien la mise en valeur du patrimoine historique que la découverte de l’art contemporain, la Cité sera également le support d’une production artistique et documentaire variée, qui pourrait être mise en réseau notamment avec le MAC/VAL, premier musée d’art contemporain en banlieue.

Ce projet contribuera à renforcer l’attractivité touristique et économique du Val-de-Marne et du pôle d’Orly-Rungis, qui occupe une position stratégique au sein du Grand Paris.

Aux portes du Marché de Rungis :

Située en lisière du Marché d’intérêt national (MIN) de Rungis, dont elle constituera la vitrine, la Cité de la Gastronomie de Paris-Rungis s’inscrit dans la métamorphose urbaine du pôle d’Orly-Rungis, premier pôle économique du sud francilien.

Implantée sur un espace de 7,5 hectares, elle bénéficiera des flux de fréquentation du MIN (6,5 millions de visiteurs par an) et du centre commercial de Belle-épine (22 millions de visiteurs).

Reliée à l’aéroport d’Orly et ses 27 millions de passagers par le tramway T7, elle disposera à l’avenir d’une desserte rapide depuis Paris et l’ensemble de la métropole par la ligne 14 du métro du Grand Paris. Elle jouit dès à présent d’une très bonne accessibilité routière et autoroutière par la A86.

Un projet partagé

Le projet de la Cité de la Gastronomie Paris-Rungis est porté par les villes de Chevilly-Larue, de Rungis, le Conseil général du Val-de-Marne et l’établissement public d’aménagement Orly Rungis - Seine Amont (Epa Orsa). Il est activement soutenu par la Région Île-de-France, la ville de Paris et Paris Métropole.

Le projet manifeste une ambition nationale et internationale ; il s’appuie sur une forte mobilisation des acteurs locaux tels que Val-de-Marne Tourisme & Loisirs, sur un étroit maillage territorial à l’échelle du département et s’inscrit dans le cadre des programmes de développement du Grand Paris.

La Cité de la Gastronomie dont le coût est estimé à plus de 65 M€ et dont le financement sera assuré par les collectivités partenaires et les revenus des activités économiques du quartier, permettra la mise en valeur de la production de plus de 600 produits agricoles et artisanaux d’Ile-de-France dans le domaine alimentaire.

Plus de 600 000 visiteurs sont attendus sur le site chaque année. Son ouverture est prévue dès 2024.

cite gastronomieEPA ORSA - Denis Huerre

Pour en savoir plus : interview de Christian Hervy sur la cité de la gastronomie

Haut de page